Myélopathie

Myélopathie: un test simple pour savoir si votre chien en est atteint

La myélopathie dégénérative est une maladie génétique de plus en plus répandue chez les chiens. Elle provoque
une paralysie progressive qui occasionne, au final, la mort de l’animal. Elle est l’équivalent de la sclérose latérale
amyotrophique humaine.
Toutes les races canines sont concernées, les plus touchées étant les corgis,(Grande-Bretagne), les boxers, les
cavaliers King Charles et les bergers australiens, selon une étude américaine menée sur 33.747 chiens de 222
races différentes. La paralysie touche d’abord l’arrière-train, puis les pattes avant, la cage thoracique, et enfin le
coeur, qui finit par s’arrêter. Il n’existe actuellement aucun traitement : une fois que la maladie s’est déclarée,
l’espérance de vie du chien n’est plus que de 12 à 18 mois, d’après les spécialistes.

TEST : Comment la reconnaître?
Outre une certaine fatigue, < la première véritable alerte va venir de la perte de proprioception, la capacité qui est
donnée aux êtres vivants d’avoir une connaissance, consciente ou non, de la position relative des parties du
corps. Le chien va laisser traîner ses pattes arrière lors de la marche. Les griffes vont alors racler le sol et faire du
bruit si ce sol est dur, macadam par exemple. Ces anomalies du déplacement ne sont jamais constatées lors
d’atteintes mécaniques du système locomoteur, comme la dysplasie par exemple >, indique Patrick Martin, un
passionné de colleys qui s’est beaucoup documenté sur la myélopathie canine.
Il est également possible, par le biais de tests ADN (tarif : environ 50 €) de pratiquer un dépistage sur les parents
d’un chien pour savoir si ils sont porteurs.
< Il semblerait que de plus en plus de chiens soient concernés par la MD. La consanguinité, qui s’est accrue en
même temps que les races à partir du 19ème siècle, a favorisé la transmission du gène muté (SOD1), à l’origine de
la maladie, et elle continue à le faire >.
On regrette donc que certains éleveurs peu scrupuleux fassent reproduire entre eux des chiens d’une même
lignée.